Des musées en évolution : d’une conception muséologique des savoirs à une muséologie participative

Création progressive du concept de musée  (du XV° au XIX° siècle) : le musée des savoirs1

Le concept de musée apparaît pour la première fois, à Rome, sous le règne du pape Sixte IV (1471-1484), sans toutefois que ce terme existe véritablement. Le pape fait exposer sa collection de sculptures classiques au peuple Romain dans le bâtiment du Capitole. C’est ainsi qu’il ouvre le premier  musée.2 Les premiers musées sont donc constitués de séries d’objets juxtaposés.3 Continuer la lecture de Des musées en évolution : d’une conception muséologique des savoirs à une muséologie participative

  1. Gens dans le musée d’art (Licence Freepik Premium).  []
  2. https://www.youtube.com/watch?v=XgHx7Q43NXo. Pourquoi a-t-on inventé les musées, Kryztof Pomian, France Culture. 2 octobre 2020. []
  3. Roland Schaer, L’Invention des musées, Gallimard/réunion des musées nationaux, coll. « Découvertes Gallimard / Histoire » (no 187), 1993. []

« Burning the books : A history of the deliberate destruction of knowledge » de Richard Ovenden ou pourquoi nous aurons toujours besoin de bibliothèques et d’archives ?

L’image d’un livre qui brûle rappelle souvent à notre souvenir l’autodafé du 10 mai 1933, lorsque dans le quartier d’Unter den Linden, juste en face de l’Université Friedrich Wilhelm, un feu de joie constitué de livres d’écrivain « non allemand », juifs, marxistes, est alimenté par une foule enthousiaste de près de 40 000 personnes… C’est d’ailleurs avec cet évènement que Richard Ovenden choisit de débuter son livre.

Book burning in Berlin, May 1933. Domaine public. Wikimedia Commons.

Continuer la lecture de « Burning the books : A history of the deliberate destruction of knowledge » de Richard Ovenden ou pourquoi nous aurons toujours besoin de bibliothèques et d’archives ?

Public et storytelling : vers un rapport commercial à la culture ?

N’a-t-on jamais préféré apprendre l’Histoire grâce à des récits vivants ? Le succès des romans historiques, des jeux vidéo et des vidéos YouTube pour la vulgarisation culturelle montre bien cette tendance. Les musées l’ont bien compris et mettent en récit leurs expositions, pour placer leur public en immersion en leur faisant ressentir et vivre l’Histoire, c’est ce que l’on appelle le « storytelling ». Cette notion évoquée par Ann Blanchet lors de son cours s’impose de plus en plus dans le monde de la médiation culturelle.  

Le storytelling est le fait de raconter une histoire à des fins de communiquer. Il est notamment utilisé en marketing pour la communication publicitaire et permet aux marques de se démarquer en donnant une identité et une authenticité à leur campagne. Les institutions culturelles ont repris ce concept pour réaliser une communication efficace et ciblée. Leur objectif est de rapprocher les publics des œuvres et des héritages grâce aux nouveaux outils de communication.   Continuer la lecture de Public et storytelling : vers un rapport commercial à la culture ?

Transmettre l’histoire de la Shoah dans un musée

Dans le cadre de notre enseignement sur les médiations de l’histoire et les humanités numériques, Ann Blanchet (conservatrice et bibliothécaire au sein du service des musées de Marseille) est intervenue sur « Les formes de transmission de l’histoire au musée ». Inspirée par son intervention, nous avons choisi d’observer la transmission de l’histoire de la Shoah dans un musée. Nous avons sélectionné à titre d’exemple le Mémorial du Camps des Milles à proximité d’Aix-en-Provence. Continuer la lecture de Transmettre l’histoire de la Shoah dans un musée