Festival du jeu de l’oie 2020 : « tout un monde à l’arrêt »

La pandémie de Covid-19 et la crise sanitaire brutale qui s’en est suivie ont mobilisé les chercheur.euse.s d’Aix-Marseille Université attachés à comprendre l’épidémie, les expériences sociales du confinement, les impacts économiques et environnementaux ou encore les modes de traduction médiatique des données scientifiques de la maladie. L’édition 2020 du « Festival des sciences sociales et des arts – Jeu de l’oie » sera l’occasion de mettre en lumière le foisonnement et l’originalité des recherches dans le domaine.

Du 10 au 12 décembre 2020
– au Mucem, dans le Fort Saint-Jean,
– en ligne sur le futur site dédié pour des retransmissions en direct et une exposition virtuelle des projets de recherche

 

Informations sur l’événement : https://www.univ-amu.fr/fr/public/actualites/festival-du-jeu-de-loie-2020-tout-un-monde-larret 

 

Image « à la une » : Le MuCEM photographié par Nadine Vakhnovsky, 2015, CC-BY-NC-SA

Vers une numérisation des pratiques de médiation scientifique

Avec l’épidémie de Covid-19 et le deuxième confinement, les universités et la recherche se retrouvent, une fois de plus, en détresse pour trouver leur public et dynamiser leurs recherches. Les outils numériques développés depuis déjà plusieurs années sont sollicités pour continuer à échanger, partager et rendre visible les questionnements des chercheurs et leurs résultats. 
 
Ce billet de blog s’inscrit dans le cadre du cours « Humanités numériques » du master Archives, bibliothèques. Médiation de l’histoire et humanités numériques » et a été pensé à la suite de notre cours avec Hannah Robin sur la Médiation scientifique. Celle-ci incarne l’enjeu de communication inhérente à l’université et nécessite, dans le contexte actuel, d’inventer de nouvelles formes de transmission pour toucher le plus grand nombre possible de personnes.
 
Comment la diffusion de la recherche universitaire doit se réinventer par le biais des outils numériques pour s’adapter aux nouvelles formes de communication, particulièrement dans le contexte sanitaire actuel ? 
 

Continuer la lecture de Vers une numérisation des pratiques de médiation scientifique

Organiser un événement de médiation scientifique en période de pandémie : Retour sur la journée d’étude Visual Studies et Méditerranée 2020

Dans un post récent, Gaëlle Shfirin1 a soulevé la question de l’organisation d’un événement scientifique en période de pandémie. Elle souligne les problématiques organisationnelles que cela comprend telle que la mise en place d’une logistique particulière et le risque consistant à devoir tout annuler au dernier moment. Mais faut-il pour autant tout décommander et manquer l’opportunité de médiatiser les initiatives de la recherche et des institutions culturelles locales ?

Nous avons donc répondu à l’appel et avons soutenu à la participation de la journée d’étude sur le thème « Partager les livres et les archives : collaborations, associations, mutualisation », qui, pour la cinquième année consécutive, est organisée dans le cadre de notre Master Histoire parcours Bibliothèques, archives, médiation de l’Histoire et humanités numériques, conjointement avec le Pôle images, sons, pratiques du numérique et par l’Ina Méditerranée, à la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme (MMSH).

Continuer la lecture de Organiser un événement de médiation scientifique en période de pandémie : Retour sur la journée d’étude Visual Studies et Méditerranée 2020
  1. Gaëlle Shfirin est responsable Communication et Partenariat au CC-IN2P3 Chargée de Communication pour le LSST en France / CNRS []