Tous les articles par Promotion 2017-2018

La place de l’historien dans la société

Dans le cadre d’un cours donné par madame Maryline Crivello, professeur d’Histoire, aux étudiants de Master 2 « Métiers des archives et des bibliothèques, médiation de l’histoire et humanités numériques » et portant sur la médiation de l’histoire et les usages publics du passé, le thème de la place de l’historien dans la société a  fait l’objet d’une réflexion. Continuer la lecture de La place de l’historien dans la société

Décrire pour mieux traduire : L’exemple des référentiels d’ISIDORE mobile

On ne présente plus aujourd’hui la plateforme de recherche ISIDORE.

Réalisation du Très Grand Équipement Adonis1 commandé par le CNRS en 2009, elle est aujourd’hui gérée par la Très Grande Infrastructure de Recherche (TGIR) Huma-num. Les nombreuses applications qu’elle propose, ouvrent la voie vers un accès libre, enrichi et multilingue aux données de la recherche scientifique française en Sciences Humaines et Sociales (SHS). Depuis maintenant deux ans, une nouvelle plateforme, ISIDORE Mobile, permet également de bénéficier des services d’ISIDORE à partir d’une interface simplifiée et compatible avec tout type de dispositifs électroniques. Continuer la lecture de Décrire pour mieux traduire : L’exemple des référentiels d’ISIDORE mobile

  1. En 2013, le TGE Adonis a été associé à la plateforme Corpus-IR (Coopération des Opérateurs de Recherche Pour un Usage des Sources numériques), elle-même créée pour faciliter l’accès aux documents de la recherche en SHS. Cet ensemble forme aujourd’hui la TGIR Huma-Num. []

Ordonner et dominer : quels enjeux de pouvoir à l’œuvre dans nos bibliothèques ? Une analyse à la lumière des études de genre

Lors de la journée d’étude « Chercheur connecté : entre pratiques et méthodes » (octobre 2017), j’ai assisté en tant qu’étudiante du Master 2 Humanités Numériques médiation de l’histoire, métiers des archives et des bibliothèques, à l’intervention de Sarah Lecossais intitulée « Les archives de l’Ina, des terrains à part entière pour les SHS ? ». Au cours de cette intervention, elle souligna comment les logiques d’indexation et de classification d’une base de données, par ses choix de terminologie, ses lacunes, ses biais etc. témoigneraient de l’évolution d’une discipline et plus généralement de la société. C’est cette réflexion qui a inspiré ce billet.

« Ordonner une bibliothèque est une façon silencieuse d’exercer l’art de la critique. »1

Jorge Louis-Borges (1986) Continuer la lecture de Ordonner et dominer : quels enjeux de pouvoir à l’œuvre dans nos bibliothèques ? Une analyse à la lumière des études de genre

  1. Propos tenu au Collège de France, leçon sur « la création artistique » janvier 1983. (page consulté le 28/12/2017),<http://dicocitations.lemonde.fr/citations/citation-2744.php> []

Littérature et vulgarisation des sciences

Ce billet est, essentiellement, un compte-rendu de lecture d’un chapitre de l’ouvrage Savants et ignorants. Une histoire de la vulgarisation des sciences1 de Daniel Raichvarg et Jean Jacques, qui nous a été conseillé pour préparer la séance d’enseignement avec François Pacaud2. Il s’intéresse à la dimension écrite de la vulgarisation et, au sein de celle-ci, à la seule littérature. Il essaie de répondre à trois questions : comment s’y est-on employé pour vulgariser les sciences ? Quelles ont été les techniques utilisées ? Comment ces livres ont-ils été accueillis ? Continuer la lecture de Littérature et vulgarisation des sciences

  1. RAICHVARG Daniel, JACQUES Jean, Savants et ignorants. Une histoire de la vulgarisation des sciences, éditions du Seuil, collection Points (série Sciences), 2003. []
  2. Cours HIS S45 (« Médiation de l’histoire et humanités numériques »), séance de François PACAUD : « Médiation scientifique. Histoire, enjeux et pratiques ». []

La vie dissonante de l’archive audiovisuelle

Le 16 octobre s’est déroulée à la MMSH la journée annuelle dédiée aux Visual Studies, organisée par Maryline Crivello et Sophie Gebeil. Cette journée annuelle a été mise en place également grâce au Pôle Image-Son, le laboratoire TELEMMe, l’Ina méditerranée  et avec la participation du Master « métiers des archives et des bibliothèques, médiation de l’Histoire et humanités numériques ». Programme disponible sur le site du pôle image et son.

 

Les archives audiovisuelles sont en train de perdre leur sens propre. C’est ce postulat qui a été mis en avant lors de la journée du 16 octobre[1] concernant les Visual Studies[2], nous voulons ici retracer la conférence de Matteo Treleani[3], Maître de Conférences en communication à l’Université de Lille, et sur les différents enjeux qui entourent les archives audiovisuelles avec l’utilisation des outils numériques dont nous disposons aujourd’hui. Ce chercheur est notamment l’auteur de deux ouvrages Qu’est-ce que le patrimoine numérique, paru en 2017 ainsi que Mémoires audiovisuelles. Les archives en ligne ont-elles un sens? (2014). Etudiants en Master 2 « Métiers des archives et des bibliothèques. Humanités numériques et médiations de l’histoire » à l’Université Aix-Marseille, les questions des ressources audiovisuelles et celle du dépôt légal du Web nous intéressent particulièrement, notamment celles de la contextualisation des objets audiovisuels qui nous semblent être un thème capital pour nos futurs métiers. Continuer la lecture de La vie dissonante de l’archive audiovisuelle