Photographie de quatre cassettes du livre audio du roman The Hobbit de J.R.R. Tolkien, produites par la BBC et posées sur la monographie du même titre.

Transition bibliographique : améliorer la visibilité des catalogues de bibliothèques. L’exemple de la modélisation IFLA LRM

Lorsque l’on effectue une recherche par mots-clés sur Google, les catalogues des bibliothèques font rarement partie des premiers résultats affichés. La réflexion sur les moyens d’améliorer la visibilité des catalogues en ligne dans le web de données s’est concrétisée en France sous la forme, en 2015, du programme Transition bibliographique. Lors de son cours intitulé “Usages du numérique dans le travail quotidien du bibliothécaire : récolement, référentiels, analyse qualité, catalogage”, donné dans le cadre de l’axe Médiations de l’histoire et humanités numériques, Nathalie Savarit, bibliothécaire assistante spécialisée avec la fonction de coordinatrice SUDOC et administratrice du SIGB1 Koha, a exposé à la promotion de M2 les enjeux et les modalités de mise en place de ce programme.

Vers la mise en place de la transition bibliographique

Le but premier du programme est de réadapter les données afin de les rendre plus lisibles et visibles dans le web de données. Ce programme a été lancé en novembre 2015 sous la direction conjointe de l’Agence bibliographique de l’enseignement supérieur (ABES) et de la Bibliothèque nationale de France (BnF).

Au niveau des catalogues de bibliothèques, la transition bibliographique se concrétise par le passage de l’exposition d’une notice isolée à un système de métadonnées pour rendre les données interrogeables entre elles, de pouvoir les exporter et les associer sans limite. De cette façon, elles devraient pouvoir s’inscrire lisiblement dans le web de données, être indexées dans les moteurs de recherche afin de faire apparaître les notices des bibliothèques les premiers résultats.

Il est notamment nécessaire de structurer les données de manière à favoriser les échanges, l’interopérabilité. C’est pourquoi le programme Transition bibliographique promeut auprès des bibliothèques françaises l’utilisation d’un nouveau code de catalogage nommé, sous sa traduction française, RDA-FR2 qui lui-même s’appuie sur une modélisation conceptuelle innovante : l’IFLA LRM3 .

Exemple de modélisation : The Hobbit par J.R.R. Tolkien

Le rôle du code de catalogage est de fixer des règles précises de description des ressources, c’est-à-dire qu’il indique les zones que doivent contenir les notices et le contenu de chacune, alors que la modélisation IFLA LRM indique les liens que nous pouvons et devons faire avec chaque élément, en particulier avec des notices déjà existantes. Ainsi, ce modèle fonctionne à partir d’un système de relations entre entités dont les principales sont les Oeuvres, Expressions, Manifestations, Items (OEMI).

Afin d’illustrer notre propos, nous avons choisi de réaliser une modélisation de type IFLA LRM à partir de l’exemple du célèbre roman The Hobbit de l’écrivain britannique J.R.R. Tolkien, publié pour la première fois en 19374 . Nous tenons cependant à vous avertir que, en raison de la richesse des adaptations et des traductions, cet exemple ne cherche en aucun cas à atteindre l’exhaustivité.

Représentation de la notice du roman The Hobbit de J.R.R. Tolkien selon le modèle IFLA LRM.
Représentation de la notice du roman The Hobbit selon le modèle IFLA LRM

Nous pouvons comprendre grâce à cette illustration que l’entité Personne indique les personnes physiques étant intervenues dans la production de l’œuvre. Si dans notre exemple nous avons décidé de n’indiquer que l’auteur original, les traducteurs et les réalisateurs, il aurait été possible d’évoquer bien d’autres individus. L’entité Oeuvre annonce le ou les document(s) de base à l’origine d’une potentielle arborescence. L’entité Expression relève toutes les déclinaisons de l’Oeuvre, notamment les variations de langues. L’entité Manifestation informe sur une édition particulière que le catalogueur peut avoir entre les mains. Enfin, l’Item représente un exemplaire unique présent dans les collections de telle ou telle bibliothèque. 

Ainsi, l’objectif sur le long terme de la mise en place du code RDA-FR et de la modélisation IFLA LRM est de “remplacer les actuelles notices bibliographiques par un réseau de relations entre des entités”5.

La place du catalogueur

Si le modèle IFLA LRM incarne la transition bibliographique et donc les changements de pratiques en catalogage, c’est le catalogueur qui est le plus touché par cette transition : au vu de la quantité de notices qu’il est nécessaire de modifier afin de convenir aux nouveaux standards de catalogage, il n’est pas réaliste de penser que les catalogueurs peuvent effectuer ce travail notice par notice. Dans cette situation, il devient nécessaire de faire appel à un algorithme qui regrouperait les notices, distinguerait les entités, créerait les relations etc. Le catalogueur est alors créateur de données et joue un rôle important dans la qualité des données, en particulier avec la correction des notices pour lesquelles les algorithmes ne peuvent intervenir.

Pour finir, nous pouvons dire que la transition bibliographique répond à un besoin d’adaptation des bibliothèques à l’environnement qui est aujourd’hui et plus que jamais dominé par le web.

Dans ce cadre, nous vous informons que la version française du modèle IFLA LRM, modèle conceptuel pour l’information bibliographique, est désormais disponible en ligne, sur le site web transition-bibliographique.fr.

Billet rédigé par Pauline MULLER et Viviane PLAUCHIER, étudiantes en M2 Histoire, civilisations, patrimoine. Parcours Métiers des archives, des bibliothèques. Médiation de l’histoire et humanités numériques.

Bibliographie

“Transition bibliographique. A la veille d’un tournant décisif” [en ligne], Ar(abes)ques, n°87, oct.-nov.-déc. 2017, consulté le 11/112021. URL : https://publications-prairial.fr/arabesques/index.php?id=209

Laurence Salze, “La transition bibliographique chez Freud : mémoire M2 de Clémence Harter” [en ligne], Le carnet du master Métiers des archives et des bibliothèques : médiation de l’histoire et humanités numériques, mis en ligne 23/07/2019, consulté le 11/11/2021. URL : https://masterabd.hypotheses.org/5664

Stéphane Dumas, Frédérique Joannic Seta, Christophe Torresan, Claire Toussaint, “Enjeux et actualités de la transition bibliographique” [en ligne], Bibliothèque(s), Association des bibliothécaires de France, n°98-99, décembre 2019, consulté le 11/11/2021. URL : https://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/documents/69829-98-99-liberte-citoyennete-bibliotheque.pdf#page=149

“Qu’est-ce que le modèle IFLA LRM ?” [en ligne], Transition bibliographique, modifié le 17/11/2021, consulté le 11/11/2021. URL : https://www.transition-bibliographique.fr/enjeux/definition-ifla-lrm/

Crédits photographiques

Image à la une : “The BBC Audio Book – The Hobbit”, photographie prise le 25 décembre 2012 par atlnav, CC-BY-ND.

“Modèle IFLA LRM : l’exemple du Hobbit de J.R.R. Tolkien”, représentation de la notice du roman The Hobbit de J.R.R. Tolkien selon le modèle IFLA LRM. Modélisation réalisée le 11 novembre 2021 par Pauline MULLER et Viviane PLAUCHIER, CC-BY.

Citer ce billet : MULLER, Pauline, PLAUCHIER, Viviane, “Transition bibliographique : améliorer la visibilité des catalogues de bibliothèques. L’exemple de la modélisation IFLA-LRM”, in Le carnet du master Métiers des archives et des bibliothèques : médiation de l’histoire et humanités numériques, 2021. URL : https://masterabd.hypotheses.org/?p=8274

  1. Système intégré de gestion de bibliothèque []
  2. Resource Description and Access []
  3. IFLA : International Federation of Library Association and Institution. LRM : Library Reference Model []
  4. Modélisation réalisée à partir d’un exercice effectuée pendant le cours de Nathalie Savarit []
  5. Pour plus de détails, voir https://www.transition-bibliographique.fr/enjeux/definition-ifla-lrm/ []

2 réflexions sur « Transition bibliographique : améliorer la visibilité des catalogues de bibliothèques. L’exemple de la modélisation IFLA LRM »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.