Des exemplaires de wikipédia imprimés pour une exposition.

Éloge de Wikipédia

En tant que étudiant et contributeur régulier, je souhaite donner l’envie à mes collègues de mieux participer à Wikipédia et à l’amélioration globale de l’encyclopédie pour en être acteur, pas seulement lecteur. Je ne vais pas faire un cours de Wikicode (facile à apprendre) ou de syntaxe. Je n’en suis pas le meilleur représentant et cet aspect de la formation devrait être connu que du lecteur qui aura envie de modifier Wikipédia. Mais voici une promotion, une sorte d’introduction pour celui qui le souhaite pour rejoindre les 19 000  contributeurs actifs francophones du site, qui est l’un des plus populaires du monde. 

Le champ de connaissance

Début de la page sur l’Histoire du Communisme, l’une des plus vastes (0.8 Mo) de l’encyclopédie. Un idéal, rien d’inédit, syntaxe neutres, bien illustré, juste une utilisation raisonnée des sources et connaissances, seulement grâce aux contributeurs

Cela pouvait surprendre il y a quelques années que la communauté scientifique aille jusqu’à recommander Wikipédia. L’encyclopédie numérique, gratuite et collaborative, qui surpassa les encyclopédies concurrentes tel Encarta qui disparut. Même si on ne peut pas substituer Wikipédia à l’Encyclopedia Universalis par exemple. Mais que dire des écoliers, étudiants ou des adultes qui permettent de gagner un temps précieux en ayant un accès aux informations plus facilité et de leurs ouvrir la porte au champ de connaissance à caractère encyclopédique, quasi-exhaustif et mise à jour, les contraintes de paginations et de parutions sont quasiment abolis. 

C’est une possibilité non-négligeable pour nous (même parfois pressant face à la lassitude des contributeurs), étudiants, historiens comme universitaires de modifier Wikipédia, d’autant que avec les bibliothèques de recherches, le potentiel s’accroît d’inclure plus de sources possibles, là où les autres contributeurs n’y ont pas forcément accès. C’est utile : ce n’est pas la rédaction d’une thèse ou d’un article scientifique mais une possibilité de vulgarisation diffusée, populaire et accessible, probablement plus visible que n’importe quelle autre revue ou site internet. Essayez de rechercher un concept, un événement, une personnalité, n’importe, Wikipédia est en tête des recherches, même si la qualité de l’article doit être amélioré pour être exploité. Même si vous êtes le seul à avoir crée ou modifié un article, la paternité est plus compliquée. La contribution qu’elle soit derrière un pseudonyme ou une adresse IP sera anonyme et que tout le monde peut modifier l’encyclopédie qui est un amas composite de connaissances.

Le plaisir du contributeur se combine aussi avec le plaisir du lecteur. Les ramifications de connaissances permettent globalement une curiosité plus satisfaite et aussi d’avoir plus de culture générale, le savoir se connecte grâce aux liens hypertextes qui ouvre toujours plus l’étendu du savoir. D’autant que les pages sont organisés en portails thématiques et catégories hiérarchiques, l’encyclopédie a parfaitement assumée son rôle dans l’organisation des données avec des statistiques, des catégories, la liste des pages les plus consultés et même une possibilité de voir des pages ai hasard. Cette étape modification-découverte est très longue, parfois frustrante, mais assez enrichissante. Car c’est très chronophage et pratiquement sans fin de faire le tour des 2 millions d’articles du Wikipédia francophone à l’heure où ce billet est composé.

Les principes

Mais avant de commencer à s’entraîner à la rédaction, il faut néanmoins suivre quelques conseils. Votre auteur sait de quoi il parle, modifiant habituellement depuis 2013 et ayant crées quelques comptes, l’intervention se porte sur tous les sujets possibles, d’intérêt ou non. On apprend avec le recul a bien se servir de Wikipédia mais cela ne va pas sans frustrations, certains utilisateurs peuvent outrepasser vos contributions et parfois les supprimer. C’est cruel mais il n’y a pas de garantit que votre contribution survivra à l’air du temps, il faut accepter à ce que Wikipédia soit composite et pour tous. Pour plusieurs articles, on a une sorte de principe de précaution où il faut que les nouvelles informations ou pages sont médiatisés  et existantes depuis plusieurs années. Cela par principe que l’encyclopédie soit exhaustive mais ne doit pas tomber dans le travail inédit (TI), la compilation ou l’autopromotion (universitaire, sportif, auteur, entreprise…). Sans compter les moult controverses éditoriales sur la rédaction de certains contenus, les hommes politiques en tête, il s’agit d’être neutre. Les gestionnaires de l’encyclopédie l’ont expliqué dans les mises en garde, le contenu n’est pas garanti et ce n’est pas un substitut du médecin ou de l’avocat.

Que l’on soit bien clair, Wikipédia ne permet pas de nous passer d’une encyclopédie ou d’un travail scientifique, cette encyclopédie n’est pas relue et ses contributeurs ne sont pas infaillibles, ce qui est normal pour ce qui est l’un des site internet les plus consultés au monde. Ses créateurs sont des précurseurs mais adoptent une politique de laisser-faire. Les articles sont composites, il n’y a pas de rédacteur unique ou une synthèse par un comité extérieur. D’où une profession de foi souvent déclamée, il faut citer ses sources (grâce au modèle de bas de page <ref>). Mais pour un résumé, pour la combinaison potentielle de sources, un agrégateur en somme, la découverte voir l’approfondissement d’un sujet, c’est ce qui peut potentiellement se trouver de mieux sur internet à l’heure actuelle, même si la qualité des articles est assez hétérogène.

Wikipédia est le service le plus populaire de la fondation Wikimédia, qui ne vit que de dons, aucune publicité (les contributeurs sont tous bénévoles), mais ceux qui souhaitent prolonger l’expérience peuvent enrichir les contributions grâce aux projets frères. J’en modifie très occasionnellement deux, Wikimedia Commons, la banque d’image, qui ne concerne souvent que les images libres de droits ou de Fair use, d’où une demande bienvenue d’amateurs qui enrichissent la base par exemple comme ces journalistes bénévoles qui ont photographié pour Wikipédia, sans en retirer le moindre bénéfice, et Wikiquote, permettant le florilège de citations pour des personnalités, concepts ou films. Les amateurs de langue française et d’expressions diverses peuvent utiliser le Wiktionnaire, qui agit comme un grand dictionnaire.

Pour modifier dans Wikipédia, il est néanmoins conseillé de créer un compte, cela permettant de masquer l’adresse IP et souvent, les pages populaires ont un risque accru de vandalisme d’où une protection qui limite aux inscrits seulement la possibilité de modification. Il vaut mieux ne passer que par le Wikicode, une interface simple permettant d’appréhender toutes les difficultés et la grammaire, facile à maîtriser sauf dans les tableaux mais cela requiert un peu d’entraînement même si ils ont crées l’éditeur visuel, qui applique What you see is what you get qui permet une interface plus simple mais risque finalement d’engendrer plus de confusions. De nombreux didacticiels sont présents sur le site pour ainsi apprendre le wikicode (facile d’utilisation, sauf pour les tableaux) avec la rédaction, l’insertion d’une photo, les liens bibliographiques ou les références. Le mieux pour apprendre est de parcourir les articles (même les protégés, avec la lecture du code source) et par mimétisme, apprendre les moyens de rédactions.

Par où commencer ?

Capture d'écran du wikicode
L’interface WIkipédia, en train de modifier l’article Open Editions

Pour les universitaires, les étudiants, les professeurs et globalement les personnes intéressés et motivés, il y a trois pistes potentielles pour améliorer des articles. Éventuellement leurs créations si elle est possible. On peut modifier n’importe quand à n’importe quel moment mais ces indications permettent de se fixer un projet guidé et d’avoir une vision des priorités. Plusieurs wikipédiens ont ainsi une feuille de route sur les modifications à apporter mais c’est globalement une veille informationnelle face aux modifications de certains articles dans le feu de l’actualité.

La première est de prendre le centre d’intérêt qui nous concerne, notre passion ou hobby. On choisit au fil de l’actualité présente et selon l’intérêt que le sujet nous passionne. Car en effet, la modification va de la simple correction de faute ou syntaxe, de l’ajout d’une source, d’une mise à jour, à une réécriture complète de l’article.

Le second moyen comme objectif serait l’étape surnommée « la pomme est un fruit ». Cette phrase populaire dans la communauté des Wikipédiens fait référence à l’article pomme qui s’enrichit constamment, fut modifié après plusieurs réécritures. On peut ainsi voir les articles ayant un besoin d’être « désenbauché » (sic) et d’avoir ainsi un article plus consistant. Il y a là plusieurs centaine de milliers d’articles ayant un besoin constant d’amélioration, on peut les reconnaître avec un bandeau d’ébauche en en-tête. C’est le cas dans les articles à caractère historique plusieurs articles sont assez incomplets face à l’homologue du Wikipédia Anglais, d’autres ne sont tributaires que de sources qui sont obsolètes. D’où une possibilité d’amélioration. Il n’y a pas besoin de faire référence à une bibliographie rare, parfois une simple recherche internet et un article en ligne d’un média permet d’apporter des informations bienvenues.

L’une des portes d’entrées pour la modification de Wikipédia, qui est le plus chronophage mais le plus visible serait de labelliser l’article. En effet, Wikipédia permet à travers un vote de sa communauté d’avoir des Bons Articles, avec une étoile argentée et des Articles de Qualité, avec une étoile dorée. Ces types d’articles sont l’étalon, la quasi-perfection à atteindre, car synthétiques, sourcés à chaque paragraphe et bien illustrés dès que possible. On peut consulter la liste de ces articles en question, voir en somme l’idéal à atteindre. Ces labels sont une sorte d’élite, seul 0.23 % des articles y ont droit. Cela requiert des semaines intensives pour recomposer l’article. En effet, les modifications successives à la suite de plusieurs auteurs impliquent qu’on risque d’avoir un style plus composite qu’encyclopédique, avec l’absence de relecture ultérieure. Le principe est de le mettre aux normes et aboutir à une version valide pour le vote. Prenons deux articles historiques qui démontrent l’exemple : Liste des vainqueurs du stadion aux Jeux olympiques antiques et Alexandre le Grand. Ces deux articles furent labellisés, chacun grâce à un wikipédien, le contributeur majoritaire qui fit un travail majeur, pour utiliser les sources, les composés et rédiger en compilant et synthétisant les informations, grâce à une sitographie et bibliographie vaste. Ces articles avec labels se doivent d’être surveillés contre les modifications douteuses, ou l’obsolescence, sous peine de déchéance. J’en sais quelque chose, j’ai moi-même fait dé-labelliser l’article Mémoires car en manque constant de sources. Pour sauver le label, il faut sourcer les affirmations avec des sources de qualités (les blogs n’en faisant évidemment pas partie). Ainsi, j’encourage le lecteur a prendre un centre d’intérêt de son choix et peut-être qu’avec beaucoup de travail sur son temps libre, et une relecture, au fur et à mesure des modifications qu’il apporte, il peut voir un article enfin reconnu.

Il n’y a strictement rien d’inédit ou d’innovant, aucune découverte majeure sur ces articles ou Wikipédia, il s’agit de citer de manière raisonnée sa source. L’innovation n’est pas vraiment nécessaire alors c’est le travail inédit, pas vraiment toléré. Le but est de profiter des connaissances que l’on peut trouver sur n’importe quel support et d’avoir un moyen de vulgarisation.

Conclusion

Voilà les possibilités pour entrer dans la sphère contributive de Wikipédia. La modification peut rester longtemps en place, si elle est valide, certaines de votre auteur sont toujours en place, sept ans plus tard, survivant aux vandalismes et aux réécritures de l’article, permettant d’avoir une postérité. Beaucoup pourront dire que c’est vain ou que les contributeurs humains seront de l’histoire ancienne, grâce à la robotisation et au web sémantique. Mais on a ainsi la satisfaction du devoir accompli avec une contribution populaire qui permet d’avoir une utilité potentielle plus ou moins plausible. Donc, que vous soyez cinéphile, lecteur, historien, joueur, sportif ou un amateur de ces loisirs, on peut mettre à profit ses connaissances et ainsi se rendre utile dans la vaste encyclopédie. 

Annexes

Cours de la médiation

Plusieurs cours sur la médiation numérique sont connectés à Wikipédia afin de promouvoir les enjeux du partage du savoir numérique sur internet. Même si l’encyclopédie numérique n’y est pas spécifiquement cité, la réminiscence permet de mettre à disposition les acquis.

 

  • Ann Blanchet, Cours de l’histoire des musées sur l’outil colaboratif et participatif
  • Delphine Cavallo, Écriture numérique pour la médiation scientifique. Bloguer pour les bibliothèques et les archives
  • Sophie Gebeil, L’histoire à l’ère numérique : usages historiographiques des outils numériques
  • François Pacaud, Médiation scientifique : Histoire, enjeux et pratiques

Crédits photographiques :

  • Print Wikipedia, exposition de Michael Mandiberg (NYC, 2015)
  • Interface de Wikipédia, capture d’écran
  • Histoire du Communisme, Wikipédia, capture d’écran

Liens externes pour approfondir sur les contributeurs :

  • Caroline Vigoureux, « Qui se cache derrière Wikipédia ? », Europe 1, 14 janvier 2011. [En ligne] https://www.europe1.fr/societe/Qui-se-cache-derriere-Wikipedia-300260
  • Thierry Noisette, « Pascal, contributeur de Wikipédia : « J’ai repris un master à la fac » », L’Obs, 12 juillet 2018. [En ligne] https://www.nouvelobs.com/les-internets/20180712.OBS9568/pascal-contributeur-de-wikipedia-j-ai-repris-un-master-a-la-fac.html

Giardina Théo, Master 2 « Histoire, civilisations, patrimoine. Métiers des archives, des bibliothèques. Médiation de l’histoire et humanités numériques »


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.