Le CMCA archive les films de la Méditerranée

L’atelier professionnel Visual Studies « Imaginaires en Méditerranée : la part incontournable de l’archive » organisé le 30 septembre 2019 à la MMSH1 a porté sur la compréhension du rôle des archives dans la fabrique des imaginaires en Méditerranée. Plusieurs fonds d’archives portant sur la Méditerranée ont été présentés aux étudiants du Master « Histoire, civilisations, patrimoine. Métiers des archives, des bibliothèques. Médiation de l’histoire et humanités numériques » d’Aix-Marseille Université par les professionnel(le)s du domaine. Franco Revelli, le responsable du multimédia, des formations et des diffusions du CMCA, nous a parlé des archives audiovisuelles de son institution et le site qui met en avant leur archivage.

Le CMCA (Centre Méditerranéen de la Communication Audiovisuelle) est un réseau méditerranéen de coopération audiovisuelle qui regroupe des organismes de télévision ainsi que des producteurs et des acteurs audiovisuels qui appartiennent à l’aire culturelle méditerranéenne. Créé en 1986 en tant que département de l’Union Radiophonique et Télévisuelle Internationale (URTI), le CMCA est devenu une association indépendante en 1995. C’est donc un acteur spécifiquement méditerranéen dont le siège se trouve à Marseille qui mène une activité internationale.

Le CMCA vise à développer un espace d’échange ouvert à tous les opérateurs audiovisuels publics ou privés, intéressés par la valorisation des cultures méditerranéennes. En partenariat avec d’autres organismes de projets, de débats, d’actions et de formation, il produit des informations et des offres de services en ligne sur l’audiovisuel et son environnement en Méditerranée et les archive pour les mettre en disposition. Le CMCA est donc une importante source d’information pour les professionnels de l’audiovisuel et les chercheurs en Méditerranée ainsi qu’un acteur de formation le CMCA dans les domaines de l’écriture documentaire et du reportage et participe à des actions de formation en partenariat avec d’autres organismes.2 En même temps le CMCA joue un rôle actif dans le renforcement de la coopération audiovisuelle en Méditerranée et l’amplification des dispositifs de collaboration entre télévisions européennes et méditerranéennes en coordonnant des séries documentaires et des projets multimédias entre ses différents adhérents.3 Par exemple, le CMCA coordonne le projet multimédia en cours de développement Marseille, Multimédia, Méditerranée : milles quartiers, une seule mer qui est un web-documentaire permettant découvrir les métropoles méditerranéennes sur une carte interactive.

Carte interactive des métropoles méditerranéennes

L’activité peut-être la plus marquante du CMCA est l’organisation du Prix international du documentaire et du reportage méditerranéen – le PriMed. Il est organisé chaque année par le CMCA en partenariat avec France Télévisions (France), RAI (Italie) et ASBU (Tunisie) depuis 1994.4 Ce prix sélectionne et récompense les documentaires et les reportages relatifs à la découverte de l’actualité, du patrimoine ou de l’histoire de la Méditerranée. À chaque édition plus de 350 documentaires y sont inscrits.

Le CMCA est ainsi une source importante des informations sur la Méditerranée. Il réunit les archives audiovisuelles et les archives des activités sur l’audiovisuel méditerranéen.

La vidéothèque du CMCA : une archive audiovisuelle sur le cinéma méditerranéen

Le CMCA propose une vidéothèque comptant plus de 3 000 fiches de films documentaires et de reportages. La base de données de cette vidéothèque est accessible en ligne et se compose avant tout des films inscrits dans le PriMed depuis 2003 (95% du fonds). Ces films parlent des sujets extrêmement variées et importants pour la Méditerranée et constituent un fonds précieux pour tout chercheur intéressé par les enjeux de l’aire méditerranéenne. Par exemple, cette année, les films gagnants traitent des thèmes suivants : la pédophilie au sein des communautés juives (Secrets dévoilées), la mafia italienne (Camorra), l’immolation par le feu en Algérie (Nar), les difficultés des jeunes artistes au Maroc (Wa drari), les travaux extrêmement dangereux et peu rémunéré des tailleurs de pierre en Egypte (L’enfer blanc), la fermeture des frontières extérieures de l’Europe par un mur (L’Europe au pied des murs), les femmes méditerranéennes (Une âme unie, Qu’est-ce qui caractérise une femme forte ?), « l’autre côté » de la migration (Xalko), le procès de Ratko Mladić (Le procès de Ratko Mladić).

Le reste de la vidéothèque est représenté par les séries documentaires coordonnées par le CMCA (3%) et les émissions de TV co-produites avec ses partenaires de la télévision (2%). Ce fonds documentaire est particulièrement intéressant car il reflète le rôle actif que le CMCA joue dans le renforcement de la coopération audiovisuelle en Méditerranée et l’amplification des dispositifs de collaboration entre télévisions européennes et méditerranéennes.

Le fonds des séries documentaires coordonnées par le CMCA inclut les titres suivants :

  • Les Fantômes du monde sous-marin (1994), une série documentaire sur l’histoire des épaves de bateaux en Méditerranée co-produite par la France, l’Algérie, la Grèce et la Tunisie ;
  • Mémoires de l’eau (1996), une série sur les problèmes et conflits autour de la gestion de l’eau qui a associé des télévisions de la France, l’Italie, la Jordanie, la Tunisie, l’Algérie, du Maroc, de l’Espagne et de Malte ;
  • Chroniques méditerranéennes (1997-2005), six séries documentaires sur la culture collective ou individuelle de la Méditerranée à travers le vécu quotidien de personnes « ordinaires » ;
  • Carnets de la Méditerranée (2007), une série sur les ports de la Méditerranée créée par la France, l’Algérie et la Grèce.

Le moteur de recherche de la vidéothèque permet de choisir de différentes options pour rechercher un film : la recherche par l’année et le pays de production, la catégorie de participation (par exemple, reportage ou prix des jeunes de la Méditerranée), le statut du film (inscrit, lauréat ou sélection finale) ou bien par des mots-clés y compris le titre.

Le moteur de recherche de la vidéothèque du CMCA

Les fiches des films contiennent un résumé et une présentation du réalisateur / de la réalisatrice.

Exemple d’une fiche de film

Les extraits de plusieurs films sont disponibles en ligne. Pour les regarder en entier, il faut faire une demande par email à prix@cmca-med.org, prendre un rendez-vous et se déplacer au CMCA pour le visionnage si le support est disponible.

Le CMCA organise aussi des projections publiques gratuites en collaboration avec des partenaires sur des thèmes spécifiques.5 Une newsletter gratuite permet d’être informé(e) sur les projections gratuites organisées tout le long de l’année.

Web-TV : une archive audiovisuelle sur les activités du CMCA

Créée en 2010, la Web-TV propose les vidéos, les bandes annonces, les reportages sur l’activité du CMCA et les makings of de ses formations, de haute qualité en format HD et assure la diffusion en direct et en VOD streaming des grands événements de l’audiovisuel en Méditerranée. Par exemple, le journal télévisé PriMed INFO diffusé en streaming tous les jours du festival et disponible en podcast toute l’année. La Web-TV dispose ainsi de ses propres archives destinées à raconter et illustrer toutes les actions de l’association.

La Web-TV

Les archives des actualités sur l’audiovisuel méditerranéen

Le site du CMCA possède une page d’archives des actualités sur les thématiques différentes. À partir de cette page on a accès à toutes les publications sur les sites du centre (le site du CMCA, celui de la Méditerranée audiovisuelle et celui du PriMed) qui concernent toutes ses missions et ses événements.

Archives des actualités

Ainsi on peut découvrir une archive de l’intégralité des numéros de Méditerranée audiovisuelle en en libre accès au format pdf6 publiés depuis sa création en 2001. La newsletter quinzomadaire Méditerranée audiovisuelle, une importante source d’information pour les professionnels de l’audiovisuel et les chercheurs en Méditerranée qui parle de tous types d’actualités de l’audiovisuel dans les pays méditerranéens selon des thématiques différentes : Vie des chaines, Cinéma, Festivals, Producteurs, Euroméditerranée, Projections,7 est lue par 10 000 abonnés.8 Le site propose également d’effectuer une recherche des articles par macro-région de la Méditerranée9 ou par pays en utilisant la carte interactive. En plus, une rubrique spéciale dédiée aux festivals de cinéma méditerranéen donne la possibilité de découvrir tous les événements et leurs sites internet selon un classement par mois.10 Ce fonds exceptionnel témoigne de l’évolution de l’audiovisuel dans la région méditerranéenne.

Carte interactive de la Méditerranée

Le site du PriMed donne lui aussi des informations intéressantes en présentant les différentes catégories du concours (Enjeux méditerranéens ; Mémoire de la Méditerranée ; Art, patrimoine et cultures de la Méditerranée ; Première œuvre ; Court méditerranéen ; Jeunes de la Méditerranée) ainsi que les graphiques et les statistiques des films du PriMed et la carte géographique des films sélectionnés qui donne la possibilité de découvrir les régions où ont été tournés les films en concours pour la phase finale. La possibilité de visionner les informations de façons différentes et le regroupement thématiques des films présentent un accès intéressant pour la recherche. En plus de cela, une galerie photo du festival est accessible sur le site.

Carte géographique des films du PriMed 2019

En conclusion, le CMCA est une association qui joue un rôle important dans la production et la médiation de l’actualité, le patrimoine et l’histoire de la Méditerranée. Il diffuse les actualités sur l’audiovisuel en Méditerranée, propose des formations professionnelles dans ce domaine, assure la coopération audiovisuelle en Méditerranée et récompense les documentaires et les reportages sur la Méditerranée. C’est donc un acteur actif et polyvalent qui soutient la co-production documentaire et journalistique concernant l’aire méditerranéenne et anime les activités et les projets collaboratifs et de formation qui y sont liés.

Les activités du CMCA, qu’il s’agisse de la production des actualités sur l’audiovisuel méditerranéen, de la formation des professionnels, ou de l’aide à co-production et l’organisation du PriMed, en font une source d’archives audiovisuelles essentielles sur l’aire méditerranéenne même si ses missions vont au-delà des missions traditionnelles de la conservation, valorisation et transmission des fonds. Il s’agit des archives audiovisuelles – de la vidéothèque du CMCA (une archive audiovisuelle sur le cinéma méditerranéen) et de la Web-TV (une archive audiovisuelle sur les activités du CMCA) – mais également des archives des actualités sur l’audiovisuel méditerranéen.

 

Elena Kruchinina, Master 2 « Histoire, civilisations, patrimoine. Métiers des archives, des bibliothèques. Médiation de l’histoire et humanités numériques »

 

Remerciements

Je remercie Monsieur Franco Revelli, responsable du multimédia, des formations et des diffusions du CMCA, Madame Véronique Ginouvès, responsable de la phonothèque de la MMSH, et Madame Maryline Crivello, professeure d’histoire à AMU, pour leur aide dans la réalisation de ce billet.

Crédits photographiques

Toutes les images sont des captures d’écran des sites du CMCA, de la Méditerranée audiovisuelle, du PriMed et de la Web-TV. (© 2019 CMCA)

Sitographie

Le CMCA : http://cmca-med.org/
La Méditerranée audiovisuelle : http://mediterranee-audiovisuelle.com/
Le PriMed : https://primed.tv/
La Web-TV : https://vimeo.com/channels/webtvcmca

  1. Cette journée qui a lieu depuis 2016 s’inscrit dans le prolongement des précédents ateliers : « Regarder/Archiver la guerre » (2018), « Le chercheur connecté : entre pratiques et méthodes » (2017) et « Les archives du dépôt légal de l’Ina dans la recherche en sciences humaines et sociales » (2016). []
  2. Le CMCA propose des ateliers de formation à la réalisation de reportages à base d’archives, des ateliers de formation aux nouvelles écritures pour les nouveaux médias, à l’étude et la création de web-documentaires, des actions de formation pour la réalisation d’un Journal Télévisé et le Prix des jeunes de la Méditerranée destiné à plus de 3500 lycéens méditerranéens. Ce sont des ateliers proposés lors du PriMed en collaboration avec l’Espace culture de Marseille. []
  3. Le CMCA réunit des organismes de radio-télévision : 2M (Maroc), EPTV (Algérie), France Télévisions (France), France Médias Monde (France), HRT (Croatie), JRTV (Jordanie), RAI (Italie), Télévision Tunisienne (Tunisie), TRT (Turquie), TV5MONDE (France), URTE (Egypte), ViaStella (France), Al-Mamlaka TV (Jordanie) ; des producteurs : Association Internationale des Producteurs Indépendants Méditerranéens (APIMED), Les Films du Soleil ; des associations professionnelles : Union Radiophonique et Télévisuelle Internationale (URTI), Institut National de l’Audiovisuel (Ina). []
  4. Le PriMed a vu le jour à Monte-Carlo en 1994. Depuis 2009, il est organisé à Marseille. []
  5. La diffusion des films se fait uniquement avec l’accord des ayant droit et dans le cadre de la promotion du festival PriMed. []
  6. Tous les documents sont disponibles pour être téléchargés et imprimés. []
  7. Les articles publiés sont également rediffusés sur les réseaux sociaux du CMCA et sur la page Facebook du site. []
  8. Le formulaire pour un abonnement gratuit est disponible en ligne. []
  9. Europe Occidentale, Balkans, Maghreb, Machrek, Moyen Orient []
  10. Cette rubrique permet également de découvrir tous les appels à films pour les festivals, les ateliers de réalisation, les projets de coproduction et d’émissions dans la région euro-méditerranéenne. []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.