Bloguer en bibliothèque

La MMSH n’est pas la seule à bloguer sur la plateforme Hypothèses, les bibliothèques l’utilisent aussi. La cinquantaine de carnets présents représente un infime échantillon de la pluralité des blogs de bibliothèques francophones, un rapide coup d’œil sur la liste des blogs de bibliopédia nous le confirme. Le cours de Delphine Cavallo  « Écriture numérique pour la médiation scientifique. Bloguer pour les bibliothèques et les archives » au sein du master Métiers des archives, des bibliothèques. Médiation de l’histoire et humanités numériques a abordé les différents sujets de billet possibles pour les bibliothèques.
Ce billet se propose de donner un rapide aperçu de quelques sujets  traités par certains carnets de bibliothèques 
d’Hypothèses.

Le blogging : vers une nouvelle forme de médiation

En créant des blogs, les bibliothèques s’adaptent aux nouvelles pratiques de leurs publics. En effet, le numérique fait partie de notre quotidien et le recours au web pour effectuer des recherches est devenu un réflexe.  En s’insérant sur le web par le biais du blog, la bibliothèque accroit sa visibilité auprès d’un public diversifié comprenant ses utilisateurs et des personnes ne venant pas à la bibliothèque. Par exemple, en ce début de janvier 2019, l’Alambic numérique  a été visité 678 fois par 221 visiteurs différents1, il fait actuellement partie des blogs de bibliothèques les plus utilisés.

Le blog est aussi une occasion de diffuser d’autres informations ou les mêmes informations que le site institutionnel mais d’une manière différente selon Lionel Dujol2. En effet, les informations diffusées sont travaillées pour être attractives. Les bibliothèques cherchent à modifier leur image auprès des usagers. Un autre rapport se tisse avec les internautes par le biais des commentaires : une nouvelle communication se forme basée sur l’échange. Un lien de confiance se crée alors, permettant à la bibliothèque de gagner l’estime de ses utilisateurs (et donc de les attirer). De plus, le classement thématique des billets à travers les catégories permet d’axer sur certaines thématiques que la bibliothèque veut accentuer.

Capture d’écran du carnet de Préfixes, on remarque les différentes catégories que contient le blog sur le côté gauche que l’on retrouve en banderole. Licence Creative Commons
CC BY .
Capture d’écran personnelle de Préfixes, on remarque les différentes catégories que contient le blog sur le côté gauche que l’on retrouve en banderole. Licence Creative Commons
CC BY 4.0 .

En bref, le format du blog permet de contenir de l’information de façon structurée et attractive et de la diffuser. Les bibliothèques se repositionnent ainsi comme un lieu de savoir attrayant.

Mais qu’est-ce que l’on blogue en bibliothèque ?

Les carnets disponibles sur Hypothèses ne concernent pas seulement des bibliothèques  de recherche ou universitaires mais aussi des bibliothèques municipales qui veulent mettre en valeur un aspect de leurs collections pouvant se rattacher aux Sciences Humaines et Sociales. 

Ce qu’elles peuvent offrir à leurs publics

Un des sujets de communication concerne les collections en elles-mêmes. Les bibliothécaires décident de valoriser leurs collections, comme c’est le cas du carnet Épitomé de la Bibliothèque municipale de Nancy, qui a décidé de raconter l’histoire de ses collections que ce soit durant la Première Guerre Mondiale ou en expliquant comment se sont constitués certains de ces fonds au fil de son histoire, insérant la bibliothèque et ses collections dans l’histoire de son territoire. Remarquons que ce billet est publié dans le contexte de la célébration du centenaire de la Guerre Mondiale de 1914-1918, ce qui permet de s’inscrire dans une politique culturelle plus large. La bibliothèque crée un lien direct avec son public, la communauté de son territoire, et permet de se constituer une identité pérenne et marquante par ses anecdotes, tout en valorisant certains fonds. En racontant l’histoire de leurs collections les bibliothécaires-blogueurs d’Épitomé font des focus sur des fonds particuliers tel que le fonds Lorrain , un fonds régional créé par la bibliothèque concernant ce qui se passe sur son territoire. Dans ce cas présent, les bibliothécaires signalent donc leurs contenus aux intéressés et prolongent leurs propositions d’analyses et de conseils à l’extérieur de la bibliothèque mais d’une manière différente.

C’est aussi la voie empruntée par le carnet Médiathèque & Méditerranée de la médiathèque de la Maison méditerranéenne des Sciences de l’Homme qui signale à travers des billets réguliers  toutes leurs acquisitions et les arrêts d’abonnement des  périodiques3. Le blog permet aussi de mettre en avant certaines ressources qui sont intéressantes pour la thématique de leurs collections centrées sur les études méditerranéennes. Le blog devient donc un nouvel outil assumé de “ veille, de diffusion et de valorisation des ressources documentaires“4  complétant l’offre “physique” de la médiathèque mais invitant aussi à s’y rendre pour consulter les ressources mises en avant. 

Le blog peut aussi servir dans la formation du public desservi. Ainsi Colligere, le carnet des bibliothèques et archives du Collège de France propose une boîte à outil où l’un de leur billet s’adresse directement aux chercheurs.  Ce billet explicite la démarche pour réussir à lier les différents identifiants d’un chercheur5. Le chercheur peut donc essayer de la reproduire en suivant les explications.

Les arcanes des métiers des bibliothèques

Certains carnets contiennent des billets ou même des catégories qui cherchent à changer la vision du métier de bibliothécaire auprès des usagers, essayant de le rendre plus concret dans son esprit. Par exemple, le carnet Préfixes de la bibliothèque de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée de Lyon propose une rubrique “Le coin des bibliothécaires” où l’on peut  retrouver des  retours sur ce qui fait le quotidien de la vie des bibliothécaires : les expériences vécues de leur travail, les documents qu’ils consultent, leurs participations à des événements professionnels, etc. Bref de quoi changer l’image du bibliothécaire qui est simplement là pour ranger les livres et vous indiquer où ils se trouvent. Cette tendance est aussi visible sur d’autres carnets, comme dans Épitomé, où les blogueurs invitent leurs usagers dans le jargon des bibliothèques.

Qui dit bibliothécaire dit aussi bibliothèque en tant qu’espace, c’est ainsi l’occasion de mettre en scène son espace de travail du point de vue de son histoire et de son évolution comme dans la rubrique « une histoire de bibliothèque » du carnet Épitomé.  Un des billets invite les usagers à tester les nouvelles installations après la rénovation de la Médiathèque de la Manufacture, une des bibliothèques du réseau de la ville de Nancy. L’équipe de rédacteurs d’Épitomé y a consacré tout un article avec des photos et une explication des nouveaux aménagements et animations qui les accompagnent.

Le blog devient donc un outil de médiation qui permet à la bibliothèque de  rester visible en étant sur le web. C’est aussi une manière de changer leur image tout en divulguant de l’information  créant  un lien de confiance entre l’usager et la bibliothèque.

Laëtitia Renault

Master 2. Métiers des archives, des bibliothèques. Médiation de l’histoire et humanités numériques.

Crédits photographiques

Image à la une : “Bloguer, une mise en abîme”, disponible sur https://pxhere.com/fr/photo/860898. Sous licence Creative Commons CC0 Domaine public.

Capture d’écran personnelle du carnet Préfixes de la bibliothèque de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée de Lyon. Disponible sous licence Creative Commons CC BY 4.0

Sources

Delphine Cavallo, “Ecriture numérique pour la médiation scientifique. Bloguer pour les bibliothèques et les archives “. Master 2. Métier des archives et des bibliothèques. Médiations de l’histoire et humanités numériques. Cours du 24 septembre 2018.

Lionel Dujol, Les blogs. In l’ABF, Outils du web participatifs en bibliothèque : Manuel Pratique , Paris : Association des Bibliothécaires de France, 2013, p. P. 55-65 .

 

  1. Ces chiffres sont relevés le 10 janvier 2019 []
  2. Un bibliothécaire – formateur au sujet du numérique et de l’innovation en bibliothèque. Il est entre autres le co-auteur de Médiations numériques des savoirs et l’auteur du blog La bibliothèque apprivoisée []
  3. Ces arrêts peuvent être volontaires ou dus au contexte éditorial de la revue. Pour la politique documentaire  des périodiques mise en place par la médiathèque se référer au cours de N. Cotelle “Ressources électroniques et gestion des périodiques dans une bibliothèques de recherche : l’exemple de la Médiathèque de la MMSH.” []
  4. On peut lire ces directions dans l’éditorial du carnet Médiathèque & Méditerranée. []
  5. L’identifiant d’un chercheur est permanent et unique, il est attribué à un chercheur lorsqu’il publie. []

Une réflexion sur « Bloguer en bibliothèque »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.