Stay Hungry Stay Foolish Steve

Histoires d’alumni

Le master Métiers des Archives et des Bibliothèques existe depuis la rentrée 2005 au sein d’Aix-Marseille université dans le département d’histoire. La spécialité “Archives orales et audiovisuelles” a été ajoutée en 2012 puis le parcours est devenu « Médiations de l’histoire & humanités numériques » en 2015. Lorsque nous entrons dans une formation, nous avons toujours une incertitude : avons-nous  fait le bon choix de formation ? Trouverons-nous des débouchés professionnels ? Rien de tel pour vaincre ses doutes, que de savoir ce que sont devenus les “anciens”. C’était mon cas lorsque je suis rentrée dans ce master. C’est pourquoi j’ai pris contact avec une vingtaine d’anciens étudiants de trois promotions différentes, j’ai pu récolter sept témoignages (cinq par mail et deux par entretien), j’en ai retenu cinq pour écrire ce court billet.

Le master 

Ce master s’adresse en particulier aux étudiants en histoire mais il est accessible pour tout autre cursus sur lettre de motivation. Parmi les cinq étudiants interrogés, trois ont une licence en histoire (Anna, Alice et Amaël) et deux en Lettres Modernes (Maureen et Coralie). La première année offre des enseignements dans  les deux options du master : bibliothèques ou archives. Cette vue d’ensemble des professions durant la première année a été décisive pour certains comme Coralie qui travaille aujourd’hui à la Bibliothèque Universitaire des Fenouillères à Aix-en-Provence. En choisissant ce master, elle pensait se tourner vers les archives mais elle a découvert le monde des bibliothèques alors que ce métier véhiculait selon elle  beaucoup de stéréotypes :

J’ai hésité entre les spécialités parce que je ne m’imaginais pas vraiment l’envers du décor côté archives ou côté bibliothèque. J’ai choisi les archives parce que je pensais (peut-être à tort?) que ça serait plus proche de ma formation et que l’option bibliothèque serait plus adaptée à quelqu’un passé par les Lettres. J’avais aussi une image assez faussée du travail du bibliothécaire, je m’imaginais qu’il s’agissait uniquement de la partie “service public” (aide aux usagers, prêts et retours et rangement).

Anna, entretien par questionnaire, 06 novembre 2018

Lorsqu’on évoque le métier de bibliothécaire certains évoquent quelqu’un de rigide  et d’autoritaire qui sait seulement prononcer « chut ». Sa représentation au cinéma ou dans les séries participe du  fait que cette image perdure.  Ces représentations archaïques sont de plus en plus en décalage avec les pratiques réelles des bibliothécaires, dont l’identité professionnelle est en pleine mutation. En quelques années, nous sommes passés de la bibliothèque classique au learning center1 et du catalogage à la gestion de données2. Les métiers des archives et des bibliothèques convergent car ils partagent les mêmes problématiques face au numérique (conservation du document numérique, la pérennité,…). On peut prendre comme exemple Jean-François Delmas qui assure les fonctions de conservateur de bibliothèque, de conservateur de musée, de conservateur d’archives et de conservateur de monuments historiques au sein de la Bibliothèque Musée L’Inguimbertine à Carpentras.

La création d’un réseau professionnel

Les stages restent pour la majorité des étudiants un souvenir mémorable voir une vraie révélation sur le plan professionnel comme personnel. Amaël, actuellement professeur en école primaire, a effectué son stage de seconde année à la Bpi 3 où il a pu aller à la rencontre des usagers allophones4 migrants en situation d’extrême précarité.

Ce stage de M2 reste, à mes yeux, le plus mémorable et marquant souvenir de mes 2 années de formation. Progressivement, j’ai affûté mon regard et ma volonté vers le secteur qui convenait le mieux à ma sensibilité professionnelle et j’ai conclu cette formation par cette expérience. Cela influence mon activité citoyenne encore à ce jour, loin du circuit.

Amaël, entretien par questionnaire, 03 novembre 2018

Ce master a la particularité d’être à la croisée entre le monde universitaire et le monde professionnel. Comme nous l’explique Maureen qui travaille aujourd’hui à la médiathèque Les Carmes à Pertuis.

Je conseille aux promotions futures de garder contacts avec ses camarades pour les opportunités de travail et l’entraide, mais également avec ses collègues de stage, les tuteurs de stage (surtout) et les intervenants qui pourront être un tremplin non négligeable pour se lancer dans une carrière professionnelle. C’est comme cela que j’ai pu intégrer l’équipe de la médiathèque Les Carmes.

Maureen, entretien par questionnaire, 03 novembre 2018

Les professeurs constituent les premiers acteurs de la formation :  au delà des apports théoriques ils peuvent aussi  enrichir votre réseau professionnel avec leurs propres contacts et faire circuler des offres d’emploi ou de stages pendant votre formation.

L’expérience professionnelle constitue un enrichissement conséquent dans la création du réseau professionnel autant en situation professionnelle qu’en stage. Il est donc important de garder contact avec ses collègues mais, aussi avec le tuteur de stage.

Alice a fait partie de la promotion 2017, elle a choisi l’option archives après avoir effectué une licence d’histoire. À la fin de son master elle a effectué une vacation5 dans le service des AD 13 à Aix-en-Provence pour les aider dans leur déménagement vers le centre d’archives de Marseille. Cette expérience lui a permis d’être acceptée pour un poste au service d’archives du site nucléaire de Marcoule pour lequel un déménagement était prévu. Alice  a travaillé avec des prestataires privés qui travaillaient déjà sur le site. Grâce à son réseau elle a été recrutée en CDI  sur un poste d’assistante à la maîtrise d’ouvrage en archivage par une des entreprises prestataires.

Site nucléaire de Marcoule
Vue aérienne du site nucléaire de Marcoule

Se créer un réseau professionnel est très important
pour la suite de sa carrière professionnelle.  Amaël, qui à la suite de son Master a tenté les concours malheureusement sans succès, est parti en service civique avec le Centre international des Arts en Mouvement (CiAM, école et association circassienne d’Aix-en-Provence) comme médiateur/secrétaire.
C’est cette expérience qui lui a fait aimer le contact avec les enfants et c’est ainsi qu’il est devenu professeur des écoles. J’ai demandé aux anciens étudiants un conseil pour les promotions futures. Je vais donc laisser la parole à Amaël pour conclure ce billet : 

Faites tout ce qui est en votre pouvoir pour être fier de votre formation, en tant qu’individu et en tant que promotion. Investissez-vous dans vos 2 années de formation, non pour satisfaire les standards universitaires d’évaluation (partiels et mémoires), mais pour constituer une communauté de professionnels éclairés, éclairant et dynamiques ! Que le nom de votre formation ne constitue pas une ligne de cursus universitaire entre autres, mais qu’il soit reconnu par les recruteurs comme un gage de qualité.

Amaël, entretien par questionnaire le 03 novembre 2018

Je remercie les anciens étudiants d’avoir bien voulu répondre à mes questions.

Catherine Baignard
Master 2 Métiers des archives et des bibliothèques.
Médiation de l’histoire et humanités numériques.

Crédits photographiques

  1. « L’expression « learning center » (ou « learning centre », littéralement « centre d’apprentissage ») est apparue à la fin des années 2000 en Angleterre pour désigner un nouveau type de bibliothèques universitaires, proposant une offre de services enrichie. » – www.enssib.fr []
  2. Garambois, Marie. « Chut ! Faire taire les stéréotypes ? ». Bulletin des bibliothèques de France (BBF), 2017, n° 13, p. 128-134. Disponible en ligne : <http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2017-13-0128-018>. ISSN 1292-8399. []
  3. Bibliothèque publique d’information []
  4. Se dit d’une personne dont la langue maternelle diffère de celle du pays où elle réside []
  5. Durée pendant laquelle une personne se voit attribuer un poste sans être titulaire – Larousse []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.