Diffuser les archives sur internet : l’exemple de la collection « Photos Normandie » sur Flickr

Selon l’article 211-2 du code du patrimoine français1, les archives sont des documents conservés dans l’intérêt public, tant pour les besoins de la gestion, que de la justification du droit des personnes ou que pour la documentation historique de la recherche. Une des missions essentielles des centres d’archives indiquée dans le chapitre 3 du livre II du Code du Patrimoine est leur circulation afin d’agrandir leur champ  de diffusion2. La question de la diffusion des archives sur internet a été abordée à maintes reprises au cours des enseignements du Master « Histoire, civilisations et patrimoine : métiers des archives et des bibliothèques. Méditations de l’histoire & humanités numériques ». J’ai choisi ici un exemple présenté par Sophie Gebeil, historienne (UMR TELEMMe) dans le cadre de son cours L’histoire à l’ère numérique : usages historiographiques des outils numériques.

Diffuser des archives sur internet est une façon de les partager, de les faire connaître et de leur donner plus de visibilité auprès du public : c’est bien le projet de la plateforme Photos Normandie. Ce projet propose la mise en ligne de 5096 photographies sur Flickr3 prises durant le débarquement de Normandie en juin 1944, durant le second conflit mondial. Il a été créé en 2007 et est dirigé par Patrick Peccatte et Michel le Querrec. Les clichés historiques de cette plateforme sont des archives photographiques à conserver, constituant pour les historiens une source d’informations sur le débarquement de Normandie.

Les clichés présents sur la plateforme « Photos Normandie » sont présentées sur le site Archives Normandie 1939 – 1945, réalisé par le Conseil Régional de Basse-Normandie en 2004. Ces archives proviennent elles-mêmes des collections des Archives Nationales des Etats-Unis (NARA) et du Canada. Ces archives photographiques sont libres de droit.  La plateforme « Photos Normandie » reprend donc ces archives dans le but de les propager à plus grande échelle et de favoriser leur approche. Les responsables de ce projet, Patrick Peccate et Michel le Querrec souhaitent faciliter l’accès au savoir et au patrimoine grâce à la diffusion d’archives sur internet. Cette volonté illustre une transformation de la diffusion des archives depuis les années 2000, comme l’a remarqué Sophie Gebeil4. La plateforme « Photos Normandie » permet au lecteur de consulter des archives photographiques libres d’accès. 

« Photos Normandie » est une plateforme collaborative, elle vise à encourager le contact direct avec le public. Les commentaires sur le site « Archives Normandie 1939 – 1945 », dont sont issues les photographies étaient de peu d’intérêt . L’idée a donc germé de proposer un nouvel affichage pour converser avec le public. L’objectif est de compléter et améliorer les légendes des clichés  du site « Archives Normandie 1939 – 1945 ». Les internautes peuvent ainsi eux-mêmes venir enrichir la plateforme « Photos Normandie » en commentant les photographies du débarquement.

Voilà un exemple de commentaires apportés en dessous de cette photographie sur « Photos Normandie »  

Crash de véhicules divers 

Dans le cas de la photographie crash de véhicules divers, les gestionnaires et les lecteurs tentent de trouver la nature du véhicule représenté sur la photographie. On peut suivre l’apport des internautes dans les commentaires, comme le montre l’extrait de la conversation sur cette image  

Discussion entre les consultants du site « Photos Normandie »  pour rechercher la marque et la provenance de cette voiture 

Cette conversation aboutit à découverte de la nature du véhicule. L’authenticité des informations fournies par le public est ensuite vérifiée par les gestionnaires de la plateforme comme le montre ce commentaire de Michel le Querrec 

Vérification de Michel le Querrec (gestionnaire du site) sur l’authenticité des commentaires 

Les renseignements fournis par les lecteurs sont aussi un moyen de converser avec les gestionnaires de la plateforme et les internautes. Les discussions peuvent être suivies par les lecteurs et demeure encadrée par les organisateurs. Cette participation du public sur la plateforme constitue l’un des objectifs de la circulation des archives sur internet. « Photos Normandie » encourage donc la collaboration entre ses deux fondateurs et le public afin d’obtenir le plus de données possibles sur ces archives photographiques. C’est une forme d’intelligence collective ou encore de crowdsourcing qui se crée5. Elle permet de fournir le maximum d’informations possibles sur les photographies du débarquement de Normandie de juin 1944. L’enjeu de la diffusion des archives sur internet visant à faire participer et à interagir directement avec le public est réussi6

La plateforme « Photos Normandie », par la circulation des clichés sur le débarquement de Normandie, prouve que la diffusion des archives sur internet a connu de nombreuses avancées depuis les années 2000. Elles permettent de renforcer leur accès, la collaboration et le partage avec le lecteur. Les outils qu’offrent aujourd’hui les humanités numériques renforcent ce partage en établissant un nouveau rapport du chercheur – ou du public – aux archives. Leur consultation et leur accès sont simplifiés, facilitant la diffusion des archives au plus grand nombre7. Les humanités numériques permettent aussi de fournir un accès au patrimoine  sur internet car ces archives étaient jusqu’à lors seulement présentes dans des centres d’archives8. « Photos Normandie » est souvent cité comme exemple pour souligner les opportunités qu’offrent les humanités numériques dans la diffusion des archives sur internet. Cela constitue l’importance mais aussi la rareté de cette plateforme qui assure une diffusion d’archives sur internet et offre un accès au patrimoine, ainsi qu’une contribution du public avec l’apport de connaissances de ce dernier dans les commentaires. 

Je remercie Véronique Ginouvès  et Sophie Gebeil pour leurs relectures et leur disponibilité. 

 

Bibliographie :

Code du patrimoine

Photos Normandie et ses fondateurs

Sitographie : 

Crédits images : 

Image à la une : Photos Normandie  p013374  Licence CC BY-CA 2.0.

Image 2 : Photos Normandie  Photographie allemande – Occupation de la Normandie : Crash de véhicules divers (col. Normandie Mémoire) Licence CC BY-SA 2.0.

Image 3 Discussion entre les consultants du site « Photos Normandie »  pour rechercher la marque et la provenance de cette voiture par Estelle Delécluse. Licence CC-0. 

Image 4 Vérification de Michel le Querrec (gestionnaire du site) sur l’authenticité des commentaires par Estelle Delécluse. Licence CC-0. 

Billet rédigé par Estelle Delécluse,

Master métiers des archives et des bibliothèques : médiation de l’histoire et des humanités numériques. 

 

  1. Article modifié pour la dernière fois le 7 juillet 2016. []
  2. Voir : http://www.ressi.ch/book/export/html/84 []
  3. Chiffre lors de notre dernière visite, le 22 décembre 2018. []
  4. S. Gebeil  a soutenu une thèse d’histoire sur la question du web et de la mémoire à Aix-Marseille Université en 2015, sous le titre La fabrique numérique des mémoires de l’immigration maghrébine sur le web français (1999-2014) : http://theses.fr/2015AIXM3119 []
  5. Voir :  https://archivistesqc.wordpress.com/2017/02/27/archives_sur_le_web []
  6. Voir : https://www.cairn.info/revue-les-cahiers-du-numerique-2012-3-page-15.htm []
  7. Voir : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01699491/document []
  8. Voir : https://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/documents/65357-humanites-numeriques-etat-des-lieux-et-positionnement-de-la-recherche-francaise-dans-le-contexte-international.pdf []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.