En bibliothèque on est chez soi : voyage à la Médiathèque de Martigues…

Les enjeux des bibliothèques aujourd’hui : convivialité, proximité, innovation.

« Si quiconque, entrant dans une bibliothèque, n’y décèle rien qui lui soit déjà familier, alors il lui est signifié, j’ose dire avec violence, que cet endroit n’est pas pour lui. » Dominique Lahary1.

Nous en avons déjà entendu parler en Master 1 en 2015-2016 lors des enseignements de Sylvain Borzillo sur le thème de « Ouverture, accueil, renseignement », et cette année, en Master 2, lors de l’intervention de Cristina Chambrial. Dans le cadre de l’UE option Bibliothèques – Pratiques professionnelles, les enjeux des bibliothèques aujourd’hui ont été abordés. Le cours a apporté des éclairages sur les « nouveaux publics : nouveaux services » en faisant référence notamment à la bibliothèque 3ème lieu. Ce concept est cœur du débat actuel des professionnels sur l’avenir des salles de lecture et les rapports avec les usagers. Le monde des bibliothèques vit l’ère de la conception d’une action novatrice et créative, mais surtout harmonieuse et adaptée aux besoins variés d’un public fort hétérogène.

Les besoins, les pratiques culturelles et la sociologie des usagers acquièrent désormais une grande importance aux yeux des concepteurs de la politique documentaire. La démarche participative devient un axe majeur de l’action des établissements. Ces derniers œuvrent à concevoir, à améliorer, à innover et à construire des services et une action culturelle et communicationnelle pour et avec les usagers.

Les bibliothèques entre mutations et défis : les aspects d’une nouvelle donne culturelle et technologique.  

Le monde des bibliothèques aujourd’hui est en pleine mutation. Celles-ci doivent modernisent leurs équipements de lecture et d’accès à l’information afin de mieux s’adapter aux changements incessants dans ce secteur. L’esprit du Manifeste de l’UNESCO sur la bibliothèque publique de 1994 et la teneur significative du Code de déontologie du bibliothécaire de 2003 sont fort présents dans les démarches des concepteurs de cette modernisation. Leur action se façonne dès lors au rythme des évolutions techniques et professionnelles du monde des bibliothèques.

L’innovation est le mot d’ordre2. Pour présenter les caractéristiques de la bibliothèque troisième lieu, nous avons choisi de présenter l’exemple de la Médiathèque Louis Aragon à Martigues.

La bibliothèque troisième lieu, un modèle de créativité ?

Au cours de la visite guidée de cet établissement, dans le cadre du Master 1, le 28 septembre 2015, les détails de son espace et de son action culturelle nous ont donné l’impression de nous retrouver dans un lieu similaire. Inaugurée en octobre 1970, cette bibliothèque peut présenter les aspects caractéristiques de ce schéma décrit par Ray Oldenburg3.

La Médiathèque Louis Aragon de Martigues, un exemple du troisième lieu ?

facade-media

La Médiathèque de Martigues a forgé son action culturelle sur la base du slogan de la ville, « Martigues, les qualités de vivre la Culture » inscrit d’ailleurs sur la brochure de présentation de ses activités. Elle a adopté dans les années 1990 une politique de communication et de « proximité citoyenne ». Cette dernière est basée sur la nécessité d’ « aller à la rencontre des habitants » et de « s’adapter aux demandes des usagers »4.

salle-de-lecture

Elle consiste aussi à éveiller les sens par le biais d’un large programme d’animations, d’ateliers et de formations qui cible toutes les catégories d’âge. Les rencontres thématiques « la nuit de la lecture » est une illustration de ses dynamiques en matière de médiation culturelle. La bibliothèque s’affirme comme lieu d’échanges, de débats et d’association. Une extension de ses locaux a eu lieu pour répondre à la forte fréquentation d’un public de plus en plus hétérogène et porteur de revendications qui diffèrent en fonction de ses sensibilités variées.

salle-ado

Le personnel de la médiathèque met l’accent sur l’importance des compétences pédagogiques, technologiques, documentaires ainsi que du savoir-faire de la médiation culturelle.

martigues-flyerLa combinaison de ces aptitudes et la polyvalence des agents affirment la nouvelle conception des bibliothèques d’aujourd’hui, et que semble bien représenter la Médiathèque de Martigues. Elle tend à « chercher le public là où il est », selon Nathalie Allemand5. « Ici c’est chez vous » constitue l’esprit de son action culturelle. Ces mots résument visiblement la perception de sa raison d’être. Une bibliothèque troisième lieu.

Moustapha BASSIOUNI

 
Cite this article as: Promotion 2016-2017, "En bibliothèque on est chez soi : voyage à la Médiathèque de Martigues…," in Métiers des archives et des bibliothèques : médiation de l'histoire et humanités numériques, 20/01/2017, https://masterabd.hypotheses.org/573.

Crédits photographiques :

  • Image à la une : bibliothèque DOK-kirjasto, Hollanti par Helsingin Kaupunginkirjasto, 23 juin 2013,  CC-BY-SA.
  • Façade de la Médiathèque Louis Aragon, photographiée par Moustapha Bassiouni, le 2 octobre 2016.
  • Salle de lecture de la Médiathèque Louis Aragon, photographiée par Moustapha Bassiouni, le 2 octobre 2016.
  • Salle de lecture et des jeux adolescents de la Médiathèque Louis Aragon, photographiée par Moustapha Bassiouni, le 2 octobre 2016.
  • Couverture de la brochure de la Médiathèque Louis Aragon, ville de Martigues (2015-2016).

 

 

  1. Bibliothécaire, directeur de la Bibliothèque départementale du Val d’Oise. Cf. Lahary, Dominique, « Du profil de poste au métier », Bulletin d’informations de l’Association des bibliothécaires français, 1994, n° 164 []
  2. Le réseau municipal des bibliothèques de Dunkerque par exemple a remporté le 7e Grand Prix Livres Hebdo des bibliothèques 2016. Il a été distingué pour son « énergie et inventivité », selon le jury []
  3. Le concept est issu du champ de la sociologie urbaine. Inventée par Ray Oldenburg, professeur émérite de sociologie urbaine à l’université de Pensacola en Floride, au début des années 1980, l’appellation « Third Place Library » nous provient de la littérature bibliothéconomique anglo-saxonne. Trois lieux structurent l’espace urbain : le foyer, le lieu de travail, et finalement un endroit où les individus peuvent se réunir, entrer en interaction. Le troisième lieu se distingue des deux premiers. Cité par Servet, Mathilde, « Les bibliothèques troisième lieu »Bulletin des bibliothèques de France (BBF), 2010, n° 4, p. 57-63. Pour plus de détails sur ce concept, cf. Jacquet, Amandine (sous la dir.), Bibliothèques troisième lieu, Paris, Association des bibliothécaires de France ABF, 2015 []
  4. D’après Fabienne Bourchet, bibliothécaire à la Médiathèque Louis Aragon []
  5. Bibliothécaire, chargée de l’acquisition. Propos recueillis lors de son intervention dans la visite []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *